Tash Peterson : le prochain grand pas de l’activiste végétalien

Une éminente végétalienne et militante sociale a annoncé qu’elle avait acheté un billet aller simple pour la capitale australienne.

Une éminente militante végétalienne a quitté sa ville natale de Perth après avoir été prétendument bannie de “n’importe quel endroit avec un permis d’alcool” en Australie occidentale.

Tash Peterson, 28 ans, a publié sur les réseaux sociaux comment elle et son partenaire ont déménagé à Melbourne après avoir affirmé que sa liberté d’expression lui était retirée.

“Comme vous le savez peut-être ou non, j’ai été banni de tous les lieux de délivrance de licences d’alcool en Australie occidentale pendant huit mois”, a-t-il déclaré.

“C’était le résultat de ma manifestation, une manifestation non violente dans un restaurant. Ma liberté d’expression m’a donc été retirée et nous avons un aller simple pour Melbourne et je vais manifester là-bas.

Le couple, qui arrive à Melbourne jeudi, ne perd pas de temps à planifier une manifestation sur Bourke Street dès son arrivée.

Leur décision intervient quelques jours seulement après qu’un militant a manifesté devant le zoo de Perth à propos de la mort de l’éléphant bien-aimé Tricia.

Mme Peterson a publié samedi sur ses réseaux sociaux une vidéo de sa démonstration avec un mégaphone aux portes d’entrée du zoo.

“À la mémoire de Tricia, je suis ici pour faire la lumière sur les autres victimes captives du zoo de Perth et d’autres zoos du monde”, a-t-il déclaré.

“Tricia a passé la majeure partie de sa vie en captivité ici au zoo de Perth. Elle a été enlevée à sa famille au Vietnam à l’âge de six ans et transportée à la prison du zoo de Perth. Mettez-vous à sa place et à celle de sa famille. Vous ne pouvez pas imaginer à quel point traumatisant cette expérience aurait été.

Un autre militant tenait une pancarte incitant les gens à regarder le documentaire australien de 2018 Watch Dominion sur YouTube, qui filme secrètement des images dans des fermes pour influencer l’opinion publique sur l’élevage.

Vêtue d’un haut avec le slogan “végétalien pour toujours” sur la manche, Mme Peterson s’est heurtée à deux passants qui l’ont verbalement écorchée alors qu’elle protestait contre les animaux captifs.

Un homme a semblé essayer de saisir son téléphone tandis qu’une jeune femme a essayé de tenir son mégaphone et l’a insulté.

En juin, l’activiste a annoncé que la police enquêtait sur des menaces de mort ignobles contre lui à la suite d’une manifestation au Outback Jack Bar and Grill à Perth.

Mme Peterson portait un tablier blanc avec de fausses éclaboussures et criait aux clients “leur sang est sur vos mains”.

“Les sons que vous entendez maintenant sont les sons d’animaux criant pour leur vie dans des abattoirs en Australie”, a-t-il déclaré.

La cascade a déclenché l’indignation au steakhouse, un client aurait mis l’activiste dans une prise de tête tandis qu’un autre lui a attrapé les poignets.

À la suite de la manifestation, Mme Peterson a partagé sur les réseaux sociaux qu’elle avait été contactée par une équipe d’enquête de la sécurité nationale après avoir proféré une menace sérieuse dans une publication Instagram le mois dernier.

“Cette personne a dit qu’il allait vider ce petit cul et quelque chose à propos de couteaux à steak et comment ma prochaine manifestation se terminerait par une bombe à gaz”, a-t-il déclaré.

“Je sais que c’est la première fois que la police enquête et donne suite aux menaces que j’ai reçues.”

L’activiste affirme avoir reçu des menaces de mort au cours des deux dernières années à la suite de nombreuses agressions physiques, dont un agriculteur qui aurait chassé Mme Peterson du ring d’exposition au Perth Royal Show l’année dernière.

“Je reçois de sérieuses menaces depuis environ deux ans et rien n’a jamais été fait”, a déclaré Peterson.

Dans une vidéo sur les réseaux sociaux, Mme Peterson a appelé la police à enquêter sur deux personnes qui l’auraient agressée lors de sa dernière manifestation dans un steakhouse.

“Je suis très contusionné et je vais certainement déposer un rapport de police pour accuser ces personnes d’agression”, a-t-il déclaré.

“Maintenant que des clients m’ont également agressé, il sera intéressant de voir si la police agit réellement et les inculpe.

“Ce n’est pas bien de toucher quelqu’un si vous n’êtes pas d’accord avec ses croyances et les gens ont le droit de protester.”

Dans un communiqué, la police de WA a déclaré qu’elle ne pouvait pas confirmer si elle enquêtait sur les menaces et a refusé de commenter davantage.

L’activiste est largement connue pour ses manifestations éhontées sur les marchés et les magasins de luxe, qui lui ont valu une amende de 3 500 dollars.

Mme Peterson a été reconnue coupable vendredi par le tribunal de première instance de Perth de deux chefs de conduite désordonnée en 2020.

L’activiste a nié que son comportement était illégal ou offensant, arguant que les hommes torse nu ne font pas face à des accusations criminelles.

Lisez les sujets connexes :Perth

Leave a Comment