Une zone d’interprétation pour la protection des animaux sauvages sera ouverte dans le parc national de Sturt

Le sous-secrétaire et président de l’UNSW Sydney, le professeur Attila Brungs, a ouvert aujourd’hui une zone de traduction de Talpero Lookout dans le parc national de Sturt, près de Tibooburra, dans l’ouest de la Nouvelle-Galles du Sud.

L’initiative cofinancée implique un travail continu par le biais du Wild Deserts Consortium entre l’UNSW et Ecological Horizons en collaboration avec le NSW National Parks and Wildlife Service. Le projet financé par le gouvernement NSW vise à restaurer les mammifères localement éteints et à restaurer l’écosystème désertique du parc national de Sturt.

Le professeur Brungs a déclaré que c’était un grand plaisir d’ouvrir officiellement le site au public.

“La recherche et l’expertise de l’UNSW Sydney soutiendront cette importante initiative du gouvernement NSW en participant au Wild Desert Consortium, en informant la gestion de la conservation et en restaurant les écosystèmes australiens, tout en offrant une excellente opportunité de fournir des informations complètes au public”, a-t-il déclaré. .

La zone porte le nom du peuple indigène de bardeaux de l’ouest Talpero, qui était autrefois utilisé dans toute la région. La zone d’interprétation se compose d’un parking avec des panneaux représentant l’écologie du désert représentant ses plantes, invertébrés, mammifères, oiseaux, grenouilles et reptiles. Il reflète également l’importance du pays pour les premiers peuples et les débuts de l’histoire de l’Europe, notamment l’élevage bovin dans ce parc national.

Lire la suite: La famille la plus éloignée de NSW est en mission. Il peut changer le désert tel que nous le connaissons

Le Dr Reece Pedler, coordinateur du projet UNSW Wild Desert, a déclaré: “Nous avons consciemment développé un ensemble complet de panneaux d’interprétation mettant en évidence notre approche scientifique de la réinstallation des mammifères disparus dans le parc national de Sturt. oiseaux, reptiles et même le sol.

Dans la zone d’interprétation de Talpero Lookout se trouve une grande sculpture (environ 2 mètres de haut et 3 mètres de large) de l’étrange banditoot occidental, ou Talpero. Cette espèce était autrefois répandue avant d’être éteinte par les renards, les chats et d’autres espèces envahissantes. La sculpture est faite de fils de clôture jetés utilisés pour créer des zones carnivores sauvages, en particulier des renards et des chats. La création de zones sans faune permettra au parc national de Sturt de se repeupler avec des espèces localement éteintes, comme le grèbe huppé.

Le Dr Reece Pedler (à gauche) dit que la zone d’observation de Talpero abrite une grande sculpture d’un étranger occidental, Talpero. Photo : Doug Gimesy

Le projet de 10 ans, qui s’étend de 2016 à 2026, restaurera sept espèces localement éteintes qui constituaient une partie importante de cet écosystème il y a plus de 100 ans. Quatre espèces ont déjà été repeuplées dans cette zone du parc national de Sturt, dont les sternes, les bandicoots de Shark Bay et, plus récemment, l’oiseau doré.

Le professeur Richard Kingsford, directeur du Center for Ecosystem Science et chef de projet pour Wild Deserts, était particulièrement enthousiasmé par l’initiative.

Lire la suite: Un brillant succès quand les bandicoots dorés retournent dans le désert

“J’aime beaucoup le fait que nous apportions nos recherches au public dans ce domaine d’interprétation. Nous voulons expliquer à quel point il est important de comprendre le fonctionnement de ces écosystèmes et de maximiser nos opportunités d’apprendre et d’informer sur des initiatives similaires. et informer le public », a déclaré le professeur Kingsford.

La zone d’interprétation a été financée par l’UNSW Sydney et le gouvernement NSW par le biais du NPWS dans le cadre d’un projet visant à amener des mammifères localement éteints dans le parc national de Sturt. Trois grandes sculptures – un bandicoot dans la zone d’interprétation, Cameron Corner bilby et le quoll ouest du terrain de camping Fort Grey dans le parc national de Sturt – ont été financées dans le cadre du projet Sturt Steps, financé par le programme Infrastructure NSW Restart NSW.

Le secrétaire à l’environnement de NSW, James Griffin, a salué la création de cette zone d’interprétation.

“L’équipe du NPWS, en partenariat avec l’UNSW Wild Deserts, fait des progrès fantastiques dans le parc national de Sturt, introduisant une fois de plus des espèces disparues telles que les Golden Deserts. si important”, a déclaré M. Griffin.

Lire la suite: Les mammifères réinstallés prospèrent actuellement dans le parc national de Sturt

Leave a Comment