Théâtre GREASE Royale à Planet Royale

Il y a toujours beaucoup de nostalgie autour de GREASE, dont la dernière production de Drew Anthony Creative a ravi. En effet, de nombreux spectateurs auraient aimé enfiler leurs vestes et sauter sur scène, vu l’élan avec lequel certains classiques ont été chantés. Cependant, le décor a assumé une responsabilité et joué en bonne place dans le nouveau et passionnant nouveau théâtre de Northbridge.

Film Lubrifier vit dans l’esprit de beaucoup, qu’ils aient regardé un film de 1978 ou qu’ils l’aient simplement regardé à partir d’un certain nombre d’émissions de télévision. A ce titre, chaque production est entourée d’angoisse et de grosses chaussures remplies par tous les acteurs. Il est difficile d’affirmer que cette distribution talentueuse n’a pas fonctionné, car il y avait beaucoup de talent sur scène qui en ont fait un grand spectacle.

Les acteurs étaient dirigés par la propre vedette de Sandy, Elaina O’Connor, dans le rôle de Sandy. O’Connor a fait son premier essai – un accent australien un peu survendu qui fait chaud au coeur en regardant le film – et l’apportera tout au long du show. O’Connor est également une excellente représentation de la vulnérabilité de Sandy et de sa confiance inébranlable en aviron tout au long du spectacle, et sa voix bondissante ne manque jamais d’impressionner.

À côté d’O’Connor, Danny est John Berry. Berry incarne parfaitement l’arrogance et la bravoure du personnage, avec suffisamment de confiance et de vulnérabilité en cas de besoin. Berry semble se montrer sur la scène théâtrale, et ce spectacle montre qu’il n’est pas du tout à sa place.

The Pink Ladies a été réalisé par Charlotte Louise dans le rôle de Rizzo. La présence sur scène de Louise était parfaite pour le personnage, à commencer par le chef de facto confiant de l’équipe avant de montrer sa vulnérabilité pendant le spectacle. Marty est interprétée par Tabitha Kerlin, qui joue parfaitement ce rôle, et sa performance vocale dans sa propre chanson “Hopelessly Devoted to You” est excellente. Le Français plus pudique et sympathique est incarné par Kate Sisley, qui ajoute beaucoup d’humour et d’énergie à l’émission.

Revue BWW : Théâtre GREASE Royale au Planet Royale

T-Birds est très bien joué partout où Ricky Anderson brille en tant que Kenickie. Anderson joue délicieusement le rôle et est une partie mémorable de la série, ajoutant une romance sans espoir mélangée à la confiance débridée qu’Anderson a bien transmise. Tate Bennett fait un grand Sonny, son audace gâtée pour le plaisir par le réalisateur McGee, tandis que Greg Jarema a frappé le parc dans le rôle de Doody. Les importations américaines n’ont cessé d’impressionner après avoir déménagé à Perth, et elles sont arrivées avec une autre performance exceptionnelle. Le chien Van Der Laan a fait un super Putzie, où un personnage fou mais mignon a diverti tout le monde.

Revue BWW : Théâtre GREASE Royale au Planet Royale

Tory Kendrick est souvent connu pour l’énergie qu’il apporte aux performances, et cela était visible pour tout le monde car il incarnait parfaitement Patty, et Elliot Peacock jouait parfaitement Eugene de banlieue mais optimiste. Sophie Dowsett était une Cha-Cha semi-malveillante qui a fait ressortir ses talents de danseuse, tandis que Charlie Darlington et Georgia Unsworth sont d’excellents ajouts, tous deux mémorables pour leur présence sur scène, malgré un manque de dialogue.

GREASE a de la place pour quelques stars invitées et cette production n’est certainement pas décevante. Lucy Williamson est une réalisatrice amusante chez Lynch qui équilibre la rigueur de ses étudiants avec un optimisme amusant et aveugle. Blake Williams a superbement joué Vince Fontaine, dégage la confiance d’un célèbre présentateur de télévision tout en soulignant les aspects problématiques du personnage, et Peter Cumins en tant qu’ange adolescent est vraiment merveilleux. En fait, le point culminant du spectacle est “Dropping Out of the Beauty School”, que Cumins joue avec la pièce de danse qui l’accompagne.

Bien que la production elle-même soit minime, la performance utilise un arrière-plan animé, ce qui ajoute vraiment à la performance. Le lieu lui-même – The Royale Theatre at Planet Royale – est un excellent ajout à la scène du théâtre de Perth, et certains membres chanceux du public se retrouvent sur ou près de la scène. La plus petite capacité du théâtre assure une représentation intime, tandis que les acteurs et la production ne seraient pas déplacés dans une salle beaucoup plus grande. Cela fonctionne très bien avec GREASE pour créer un spectacle qui met en valeur tant de merveilleux talents dans un package amusant et divertissant plein de nostalgie.

GREASE sera au Royale Theatre de Planet Royale jusqu’au 26 juin. Un petit réglage signifie qu’il y a un nombre limité de billets !

Image et vidéo avec l’aimable autorisation de Drew Anthony Creative.

Leave a Comment