# 3DStartup : A propos de l’utilisation de Think3DDD AM dans la fabrication d’orthopédie pour animaux

L’impression 3D fait son chemin dans le domaine médical, se concentrant de plus en plus sur la production d’orthèses et de prothèses. C’est principalement parce que la production d’additifs permet à chacun d’eux d’être parfaitement adapté à la morphologie d’un patient particulier, y compris nos amoureux des animaux. Cela présente des avantages majeurs : énorme simplification des différentes étapes du processus de production et adaptation aux besoins médicaux individuels. La start-up berlinoise Think3DDD a également réalisé ces avantages et, depuis 2018, produit des orthopédies imprimées en 3D pour les animaux de manière durable, rentable et personnalisée. Nous avons rencontré Tino Jacobi, le fondateur et PDG de Think3DDD, pour parler de son implication dans la production d’additifs, du processus d’impression 3D et des projets futurs de son entreprise.

3DN : Pouvez-vous vous présenter ainsi que Think3DD ?

Gründer et Geschäftsführer Tino Jacobi avec le mur Hund Kibo (photo : Think3DDD)

Je m’intéresse depuis longtemps aux nouvelles technologies et à leurs applications interdisciplinaires. J’ai rencontré l’impression 3D pour la première fois à mon baccalauréat, en me concentrant sur l’informatique et la chimie. Avec lui, j’ai construit plusieurs pièces de rechange et des modèles d’étude pour le lycée Lise Meitner. Cela a été suivi par plusieurs projets de recherche sur les jeunes.

Ce qui m’enthousiasme particulièrement dans les technologies 3D, c’est leur polyvalence, leur large gamme de matériaux, leur production économique et leurs options de personnalisation flexibles. Lorsque la méthode de numérisation 3D est intelligemment combinée avec un logiciel automatisé intelligent et des matériaux innovants, vous pouvez créer des produits révolutionnaires et uniques. Parce que je suis fasciné par les possibilités presque infinies des technologies 3D, j’ai changé mon hobby de mon métier.

Avec Leonardo Lauer, j’ai fondé Think3DDD en tant que fournisseur de services d’impression 3D. Nous nous concentrons principalement sur les pièces de rechange qui ne sont plus produites, telles que les voitures classiques, les très petites séries et les modèles de recherche. Grâce à cela, nous obtenons toujours des connaissances passionnantes issues de diverses activités de recherche et développement. Dans le même temps, nous entreprenons toujours non seulement la production, mais également la conception de modèles et le conseil en matériaux. Think3DD développe également de plus en plus ses propres produits. Désormais, en plus des services 3D, nous proposons des brassards médicaux imprimés en 3D personnalisés pour les personnes et les animaux, des masques et des poignées de porte antimicrobiennes. Notre gamme de produits continue de croître, le plus important pour nous est de développer nos produits de manière conviviale et respectueuse de l’environnement.

3DN : Comment est née l’idée du Think3DD ? Pouvez-vous servir spécifiquement vos clients pour animaux de compagnie ?

L’idée de manchons de guérison individuels pour animaux est née directement du patient chien. Murphy, le chien de notre partenaire de matériaux d’impression 3D à l’époque, s’était cassé la jambe en se mordant la patte arrière. Il a reçu un pansement chez le vétérinaire. Malheureusement, il n’a pas fourni un soutien suffisant et a rapidement provoqué une irritation et une inflammation de la peau. Nous avons clairement vu à quel point Murphy avait des problèmes avec le bandage. Le risque de la chirurgie ne pouvait être pris, et une simple fracture pouvait se guérir d’elle-même. C’est pourquoi notre premier orthi (partie) VET est né.

Nous avons été particulièrement fascinés par le fait que Murphy a soudainement marché avec notre orthèse comme s’il n’avait pas de fracture. L’inflammation s’est calmée et la fracture a guéri assez rapidement d’elle-même. Forts de cette expérience, nous avons recherché des technologies et des matériaux de plus en plus adaptés à nos orthèses. Jusqu’à présent, nous avons traité principalement des chiens et des chats. De temps à autre, d’autres demandes ont été reçues des secteurs animal et humain. Nous traitons généralement les animaux sur les pattes antérieures ou postérieures. Les tableaux cliniques typiques à traiter, tels que les fractures, les vergetures, l’arthrose et les problèmes chroniques de marche, sont similaires à ceux observés chez l’homme. Dans les cas particulièrement graves, tels que les fractures articulaires, les déchirures ligamentaires ou les fractures graves, notre orthèse peut également être utilisée comme support postopératoire. De plus, nous avons également réalisé des prothèses individuelles.

Numérisez avec un téléphone portable, traitez avec un logiciel d’impression 3D, puis imprimez en 3D – le processus Think3DDD (Image : Think3DDD)

3DN : Quel est le processus de création de l’enseignement et de la formation professionnels ?

L’ensemble du processus de fabrication de cette solution personnalisée peut être divisé en trois étapes. Tout d’abord, la partie du corps à traiter est scannée. À cette fin, la partie du corps est enveloppée de bandages adhésifs à motifs. À l’aide de n’importe quel smartphone, le vétérinaire ou le propriétaire de l’animal réalise une vidéo à 360 degrés de la partie du corps. Notre logiciel calcule automatiquement une image 3D numérique à partir de votre vidéo. Dans la deuxième étape, nous adaptons l’orthi VET à l’image à l’aide de notre propre programme de CAO semi-automatique.

Entre autres, nous tenons compte des spécifications du vétérinaire quant au type de soutien requis. Par exemple, si l’orthèse doit être très stable ou plutôt légèrement flexible et où le gonflement doit être protégé. De plus, tous nos modèles sont optimisés pour le processus d’impression 3D le plus simple. Par exemple, aucune structure de support n’est nécessaire et les matériaux et le temps de production sont économisés.

Enfin, la maquette numérique est réalisée dans une imprimante 3D à partir de matériau semi-flexible recyclable ou compostable. Après chaque post-traitement mineur, le patient animal peut appliquer la VET directement sur l’orthi. L’avantage par rapport aux orthèses ordinaires est principalement une excellente ventilation du pelage et de la peau, ce qui aide à prévenir les irritations et inflammations cutanées. Les orthèses sont également très légères et faciles à nettoyer. La plupart de nos patients animaux seront acceptés très rapidement par notre mesure de soutien en raison de ces avantages et d’autres. Et si l’orthi VET venait à mordre, il peut être facilement reproduit sur une imprimante 3D.

3DN : Quels sont les projets futurs de Think3DD ?

D’une part, nous élargissons notre gamme de produits, notamment en médecine vétérinaire. Cela signifie que nos manchons orthi VET deviennent plus sophistiqués, avec des articulations flexibles et librement mobiles. Cela signifie que nous pouvons traiter des animaux même dans des cas plus complexes.

Nous continuerons également à travailler sur l’automatisation pour produire nos produits vétérinaires encore plus rapidement et de manière plus indépendante du lieu. De plus, un système en ligne est en cours de développement pour rendre les services d’impression 3D abordables pour les petites commandes avec des matériaux standard. Grâce à une automatisation ciblée, il est alors possible de passer des commandes d’impression 3D pure auprès de particuliers, par exemple, à moindre coût.

Cependant, notre plus gros projet en ce moment est le spin-off 3D-Medico. Ici, nous développons un système d’installation et de production coordonné et intuitif pour les techniciens en orthopédie et en rééducation. Son extension ultérieure à d’autres professions médicales est également envisageable. Cela permet à nos orthèses, prothèses et semelles individuelles d’être personnalisées numériquement et fabriquées sur place dans n’importe quel établissement spécialisé d’une manière qui répond aux normes médicales. Pour ce faire, nous proposons la numérisation 3D à l’aide de la vidéo sur smartphone, associée à un logiciel de CAO 3D intuitif, ainsi qu’une fabrication avec le processus d’impression 3D le plus simple et des matériaux recyclables. En tant que produit final, nous avons déjà développé ici une orthèse pour la zone de la main dite Orthima. La vision de ce projet est de proposer un traitement durable pour tous pour un usage quotidien avec des orthèses individuelles !

3DN : Y a-t-il un dernier mot pour nos lecteurs ?

En tant qu’équipe interdisciplinaire, jeune et internationale, nous sommes toujours à la recherche d’opportunités de collaboration et de membres d’équipe. Alors si vous êtes un utilisateur d’instruments d’orthodontie ou un (jeune) chercheur intéressé à échanger, n’hésitez pas à nous contacter ou à nous suivre sur LinkedIn. Si vous êtes à la recherche d’un stage, d’un mémoire de licence/master ou d’un emploi, nos portes vous sont ouvertes. Pour trouver des emplois appropriés, n’hésitez pas à consulter notre feuille de travail (disponible uniquement en allemand) ou à postuler à tout moment de votre propre initiative. Nous offrons à nos stagiaires une intégration d’équipe au niveau des yeux et beaucoup d’expérience pratique avec la possibilité d’une coopération plus longue. Enfin, un conseil : si vous avez l’opportunité de changer de métier, saisissez-la ! Vous ne le regretterez pas!

Que pensez-vous de Think3DDD ? Faites-nous savoir dans le commentaire ci-dessous ou sur notre LinkedIn, Facebook et Twitter pages ! N’oubliez pas de vous inscrire à notre newsletter hebdomadaire gratuite ici, avec les dernières nouvelles sur l’impression 3D directement dans votre boîte de réception ! Retrouvez également toutes nos vidéos sur notre chaîne YouTube.

* Auteurs de la photo de couverture : Think3DDD

Leave a Comment