Une nouvelle législation fiscale modifie le paysage des remboursements consolidés de la Géorgie Pillsbury Winthrop Shaw Pittman LLP

Aperçu

La Géorgie impose une taxe sur le revenu net imposable de chaque entreprise faisant des affaires dans l’État. La Géorgie est un État déclarant distinct, ce qui signifie que chaque entreprise faisant des affaires dans l’État doit produire une déclaration de revenus distincte.

Néanmoins, la Géorgie promet depuis longtemps des revenus consolidés dans des conditions tendues. Le principal avantage du dépôt d’un état récapitulatif en Géorgie est la possibilité de compenser ex post les revenus et les pertes imposables des sociétés associées en Géorgie. Chaque membre du groupe consolidé calcule séparément son revenu ou sa perte imposable en Géorgie et les résultats sont compensés.

Régime de déclaration consolidée existant

Pour les années d’imposition commençant avant le 1er janvier 2023, l’article 48-7-21 de l’OCGA permettait aux sociétés affiliées qui déposaient une déclaration de revenus fédérale de déposer une déclaration de revenus consolidée en Géorgie si (1) elles avaient reçu l’approbation préalable du département ou ( 2) le ministère l’exigeait.2 Le contribuable devait introduire une demande d’autorisation de déposer un état récapitulatif au moins 75 jours avant le retour de la déclaration ou le dépôt de la déclaration, selon la première éventualité.3

Règlement départemental, Ga. Comp. R. & Règl. 560-7-3-.13, étant précisé que le département n’autorise un groupement d’associés à présenter un état consolidé que s’il « reflète de façon claire et fidèle les revenus des entreprises attribués à l’actif, l’activité exercée et les revenus perçus. De sources dans les parties prenantes de la Géorgie.4 En vertu de cette norme amorphe, un ministère pourrait subordonner son approbation à l’acceptation par la partie prenante d’ajustements au calcul du résultat consolidé du groupe, et ce ministère le ferait normalement. Le département peut exiger l’ajustement des charges d’intérêts sur les dettes inter-sociétés, la suppression de certains membres du groupe consolidé géorgien ou d’autres ajustements déterminés par le département qui étaient nécessaires à la comptabilisation claire et équitable des revenus du groupe.5

Le processus d’examen de la demande d’autorisation de soumettre un dossier consolidé par le ministère s’apparentait à une vérification et le ministère pouvait rejeter la demande parce qu’il ne fournissait pas les informations requises.6 Ce contrôle et la possibilité pour le service de demander des ajustements en échange de la possibilité de soumettre des fichiers consolidés n’ont pas encouragé les entreprises par ailleurs appropriées à demander l’autorisation de soumettre des données consolidées. Si le ministère approuvait la demande du groupe de déposer une déclaration consolidée auprès de la Géorgie, le groupe devait généralement continuer à déposer une déclaration consolidée pour toutes les années d’imposition futures.7

Nouveau régime de déclarations consolidées

HB 1058 perd le rôle de contrôle du département en ce qui concerne les déclarations de revenus consolidées de la Géorgie. Pour les années d’imposition commençant le 1er janvier 2023 ou après, les associés peuvent déposer une déclaration consolidée sans demander l’approbation du département. En outre, il est explicitement interdit au département d’exiger des entreprises qu’elles soumettent des dossiers consolidés.

La nouvelle législation codifie une grande partie des règles existantes du ministère sur la composition du groupe et le processus de calcul des revenus ou des pertes du groupe. Dans le cadre du nouveau régime de déclaration consolidée, les affiliés doivent appartenir à un groupe lié à la Géorgie pour que les élections soient consolidées. Un “groupe lié à la Géorgie” est défini comme un groupe dans lequel chaque entreprise :

  • est membre d’un “groupe d’intérêt” au sens de l’article 1504 de l’IRC qui dépose une déclaration de revenus fédérale ;
  • est assujetti à l’impôt en vertu du chapitre 7 du titre 48 de l’OCGA et n’est pas autrement exonéré d’impôt en vertu de la PL 86-272 ;8
  • a la même année d’imposition ;
  • était membre du groupe pendant toute l’année d’imposition ou faisait partie du groupe pour l’année d’imposition si le membre était assujetti à l’impôt géorgien sur le revenu des sociétés pour cette partie de l’année d’imposition ;
  • Distribuer et allouer séparément le revenu ou la perte imposable de la Géorgie ;
  • Calcule le revenu ou la perte distribuable à l’aide de facteurs de répartition distincts ; et
  • Combine et comptabilise le revenu ou la perte imposable dans une déclaration de groupe unique qui comprend tous les membres inclus dans un compte de résultat consolidé fédéral qui sont éligibles pour être inclus dans un groupe lié à la Géorgie.

Le groupe associé à la Géorgie peut participer aux élections sur la base de la déclaration initialement faite, et les élections engagent le groupe et le département pendant cinq ans. Les élections se termineront automatiquement après cinq ans, mais d’autres élections sont autorisées. Les parties prenantes qui déposent une déclaration de revenus consolidée auprès de la Géorgie en vertu de la loi précédente peuvent interrompre le choix pour les années d’imposition suivantes ou continuer à déposer une déclaration consolidée sur la base des critères précédents.

La législation oblige le ministère à adopter des règlements interprétant le § 48-7-21 de l’OCGA tel que modifié. En conséquence, le département peut modifier le Ga. Comp. R. & Règl. r. 560-7-3-.13 dans le cadre de la future réglementation.

Conclusion

HB 1058 est une amélioration du régime de retour consolidé existant de la Géorgie. La nouvelle législation permettra à un plus grand nombre de contribuables de déposer des demandes consolidées. Il reste à voir comment le ministère mettra en œuvre la nouvelle législation avec le règlement et quel sera l’impact de ces changements sur les audits futurs.


[1] HB 1058, 156e Assemblée générale, Reg. Sess. (Ga. 2022).

[2] OCGA § 48-7-21 (b) (7) (A) (i) (2021).

[3] Géorgie. Comp. R. & Règl. 560-7-3-.13 (2) (a).

[4] Identifiant. 560-7-3-.13 (3) (a).

[5] Identifiant. 560-7-3-.13 (3) (b) -d).

[6] Identifiant. 560-7-3-.13 (3) (e).

[7] Identifiant. 560-7-3-.13 (4).

[8] 15 USC §§ 381-84.

Leave a Comment