Mouvement en Jordanie – Lonely Planet

Compte tenu de sa petite taille (moins des trois quarts de l’État de New York), vous pouvez couvrir beaucoup de terres lors de votre première visite en Jordanie. Cependant, les règles de circulation uniques, le manque de transports en commun fiables et les longues routes désertiques entre des lieux populaires tels qu’Amman et Petra signifient que la planification en Jordanie nécessite une certaine planification.

La meilleure façon de se déplacer en Jordanie – que vous ayez besoin d’une voiture, d’un bus ou même d’une marche – dépend de vos préférences, de votre budget, de votre itinéraire et de votre style de voyage. Voici quelques avis pour vous aider à décider comment vous déplacer.

Est-il facile de louer une voiture en Jordanie ?

Il y a des avantages et des défis à louer une voiture en Jordanie, vous devez donc considérer ce qui est le plus important pour vous. Conduire en Jordanie (où les conducteurs peuvent être agressifs, les gens passent des deux côtés et se garent où ils veulent – parfois au milieu de la route – les lignes et les panneaux semblent être des recommandations plutôt que des règles, et les klaxons sont trop utilisés pour abandonner feux de signalisation) n’est pas pour les âmes sensibles. Cependant, si vous êtes confiant au volant et capable de vous adapter au style de conduite local, la location d’une voiture vous donne la liberté de visiter des lieux à votre rythme, d’accéder à des lieux hors route tels que les ruines d’Al Amir en Irak, et vous permet d’économiser le coût de l’embauche d’un chauffeur ou de la réservation d’une visite guidée.

Comment louer une voiture en Jordanie

Les grandes villes, comme Amman et Aqaba, comptent de nombreuses agences de location de voitures et proposent des marques internationales telles que Hertz et Thrifty, ainsi que des vêtements locaux. Vous pourrez peut-être troquer avec ce dernier à un prix inférieur, mais réserver à l’avance en ligne via des sites comme RentalCars, qui offre une garantie, peut vous apporter la tranquillité d’esprit. Gardez à l’esprit que de nombreuses entreprises sont fermées le vendredi, donc si vous avez besoin d’une voiture pour le week-end, appelez à l’avance pour vérifier les heures d’ouverture ou prévoyez de la récupérer le jeudi.

L’âge minimum pour louer une voiture en Jordanie est de 21 ans (les conducteurs de moins de 25 ans doivent payer un supplément) et vous devez montrer votre permis de conduire. La loi exige un permis de conduire international pour conduire en Jordanie, mais les sociétés de location de voitures ne peuvent pas le demander. Soyez prudent et emportez votre permis international avec vous, mais ne soyez pas surpris si personne ne veut le voir.

Planifiez votre itinéraire et vérifiez la climatisation et le chauffage avant de réserver un véhicule © Paul Biris / Getty Images

Avant de réserver, planifiez votre itinéraire pour vous assurer d’avoir le bon type de véhicule

Choisissez le véhicule adapté à votre trajet : un véhicule économique sur les grands axes et dans les villes où les places de parking peuvent être exiguës et difficiles d’accès, ou un véhicule 4×4 si vous roulez en tout-terrain ou en désert (déconseillé sauf si vous êtes très aguerri en sable mou). Avant de quitter la voiture de location, inspectez soigneusement la voiture à l’intérieur et à l’extérieur et notez tout dommage afin que vous ne soyez pas responsable de la restitution de la voiture. N’oubliez pas de tester le chauffage et la climatisation : la météo en Jordanie peut être extrême et vous ne voulez pas vous faire prendre en voyage avec un radiateur ou un climatiseur en panne.

Si vous aimez les voyages en voiture et la conduite autonome, vous passerez à côté du contexte culturel et historique fourni par le chauffeur ou le guide touristique. Envisagez d’embaucher un guide pour des sites comme Jerash, Petra et Wadi Rum, où les connaissances locales et la narration ajoutent de la valeur et de la profondeur à votre expérience, sans parler de l’amitié. Passer du temps avec des guides locaux vous permet de découvrir l’hospitalité jordanienne, d’apprendre de ceux qui connaissent le mieux la Jordanie et de contribuer à l’économie locale.


Plongez-vous dans les meilleures expériences du monde avec notre newsletter hebdomadaire par e-mail.

Ce que vous devez savoir avant de prendre un taxi en Jordanie

Les taxis jaunes traditionnels sont disponibles dans les villes, mais pas aussi courants dans les régions éloignées. Lorsque vous choisissez un taxi, assurez-vous d’accepter la destination et demandez au chauffeur d’allumer le compteur. Ils sont tenus par la loi de le faire, et s’ils refusent, vous pouvez sortir. Gardez de l’argent à portée de main en petites coupures; La Jordanie est encore largement basée sur les espèces et les chauffeurs de taxi peuvent ne pas accepter ou être en mesure de modifier des factures supérieures à 5 JD.

Bien qu’il existe de nombreux chauffeurs sympathiques, certains passagers ont été victimes de harcèlement et de frais excessifs lors de l’appel des taxis, ce qui peut valoir la peine de payer un peu plus pour un service d’autopartage.

Uber et Careem sont facilement disponibles dans les grandes villes jordaniennes, et vous pouvez programmer et payer via des applications. Parce que les conducteurs sont réglementés par les entreprises appropriées, les voitures ont tendance à être plus propres et vous bénéficiez de la commodité supplémentaire d’être surveillé. Ils ont tendance à être plus chers que les taxis, et en période de pointe, vous pouvez vous attendre à ce qu’Uber arrive plus longtemps, en particulier pendant les heures de pointe, les jours fériés et le jeudi soir. Lorsque vous planifiez votre journée, ajoutez toujours du temps supplémentaire pour la circulation.

Que vous choisissiez un taxi traditionnel en Jordanie, Careem ou Uber, gardez à l’esprit les attentes sociales : si le chauffeur est un homme, on suppose que les passagers masculins sont assis devant et les femmes derrière. Il y a des cavalières en Jordanie, donc si quelqu’un vient vous chercher, l’attente est à l’opposé : les cavalières peuvent s’asseoir à l’avant, mais les cavaliers doivent s’asseoir à l’arrière.

Si vous êtes allergique à la fumée de cigarette, vous pouvez louer une voiture ou un chauffeur privé. Il n’est pas rare que les chauffeurs de taxi fument en transportant des passagers. Bien qu’Uber interdise aux conducteurs de le faire, certains peuvent fumer juste avant de prendre un passager et la fumée peut persister.

Vue du trésor d'en haut.  L'ancienne ville de Petra en Jordanie
Vous pouvez prendre des bus interurbains vers des destinations majeures telles que Petra et Wadi Rum © Aivolie / Getty Images

Prenez le bus pour l’aventure, pas pour la commodité

Des bus urbains existent en Jordanie, mais le système de transport public peut être peu fiable et de portée limitée. Les horaires sont difficiles à trouver, les bus n’arrivent souvent pas à l’heure prévue et ils ne se rendent généralement pas dans les endroits populaires parmi les visiteurs, vous voudrez donc probablement ignorer cette option. Bien sûr, s’il vous reste du temps et que vous êtes simplement intéressé par l’expérience de conduire un bus public, vous pouvez l’essayer. Demandez à votre hôtel ou à votre voyagiste des informations sur l’itinéraire – vous ne pourrez peut-être pas trouver d’informations à jour sur le Web.

Il existe également des minibus interurbains, mais si vous voulez les conduire, vous avez besoin de patience et de connaissances en arabe. Ils ne partent généralement que lorsqu’ils sont pleins, ce qui peut signifier attendre indéfiniment et demander les lieux de départ et de destination.

Les bus JETT climatisés plus spacieux sont une option pour ceux qui souhaitent voyager entre des villes spécifiquement desservies, notamment Amman à Petra ou Aqaba et Aqaba à Wadi Rum. Grâce à son programme touristique, JETT propose également des excursions quotidiennes vers certains sites populaires. Les itinéraires et les horaires sont disponibles en ligne et ont tendance à être fiables, mais les horaires peuvent changer, il est donc préférable d’appeler directement ou de se rendre au siège social en personne pour réserver un billet.

Si vous avez un budget, utilisez la navette aéroport

Si vous recherchez une navette aéroport de l’aéroport international Queen Alia à Amman, le bus express de l’aéroport de Sariya est idéal pour ceux qui voyagent en Jordanie avec un budget limité. Les critiques d’Airport Express sont controversées et ne laissent pas de passagers dans les hôtels, donc si vous êtes pressé ou préférez un transport privé direct, un taxi ou Uber est préférable.

Les visites guidées sont le moyen le plus simple de se déplacer en Jordanie

Pour ceux qui veulent partir en voiture en Jordanie, l’itinéraire le plus simple pour voyager en Jordanie est de réserver une visite guidée. Bien qu’une excursion puisse coûter plus cher qu’un bus ou une voiture de location, vous pouvez vous asseoir et profiter de votre expérience pendant que le voyagiste s’occupe de toute la logistique et du trafic. La visite guidée vous donnera également un aperçu local, l’équipement nécessaire (par exemple des canyons pour les casques), la sécurité, l’accompagnement et la possibilité de rencontrer d’autres passagers. Partager le transport avec d’autres, c’est aussi réduire son empreinte carbone.

Si vous souhaitez vivre une expérience de conduite autonome sans le stress de la navigation, choisissez une visite privée personnalisée ou planifiez votre voyage et engagez un chauffeur.

Conseil d’initié : Certaines sociétés de location de voitures proposent des services de chauffeur et de voiture. Les leaders privés de confiance sont souvent partagés par le bouche à oreille et les groupes de médias sociaux comme Amman EXPATS, où vous pouvez rechercher des recommandations.

Savourer un repas au camp de la réserve nationale de Wadi Rum en Jordanie
Certaines sociétés de location de voitures incluent un chauffeur pour naviguer dans les conditions de conduite uniques de la Jordanie © Joe Windsor-Williams / Lonely Planet

L’avion n’est pas le meilleur moyen de se déplacer en Jordanie

La Jordanie est un petit pays, donc beaucoup de gens choisissent une voiture, un bus ou une visite guidée entre Amman et Aqaba ou Wadi Rum. Cependant, des vols intérieurs entre Amman et Aqaba sont disponibles. Le coût d’un vol court vous coûte entre 100 $ et 200 $, selon la saison et la disponibilité, et vous devez tenir compte du trafic, des trajets vers et depuis les aéroports et du temps d’attente à l’aéroport pour décider si le vol est le meilleur. conduit d’Amman à Aqaba.

Transport accessible en Jordanie

Les options de transport accessibles en Jordanie sont extrêmement limitées, les visiteurs doivent donc demander à l’avance à leur voyagiste l’hébergement nécessaire. Le transport privé est votre meilleure option pour vous déplacer en Jordanie, et la Jordanie accessible est une excellente ressource pour les options les plus récentes.

Cliquez ici pour télécharger le guide de voyage gratuit de Lonely Planet.

Pourquoi la marche est-elle ma façon préférée de voyager en Jordanie ?

À première vue, la Jordanie ne semble pas être un lieu adapté aux piétons. Le temps peut être extrême, les trottoirs sont cassés ou inexistants, il n’y a ni métro ni train, et les montagnes escarpées construites par la capitale peuvent être un défi, surtout sous le chaud soleil d’été. Mais la marche est en fait profondément ancrée dans la culture bédouine, et si vous suivez ceux qui l’ont été, vous comprendrez pourquoi c’est l’un des meilleurs moyens de se déplacer en Jordanie. Un rythme plus lent vous permet de vous connecter avec la terre et les gens que vous rencontrez sur la route au lieu d’être ciblé en voiture.

Voici quelques conseils pour marcher en toute sécurité en Jordanie :

  • Soyez prêt. Portez beaucoup d’eau et de collations, et portez un écran solaire et des chaussures solides.
  • Profitez de balades rares. Une promenade n’est pas la meilleure façon de se déplacer à Amman, mais dans certains quartiers, comme Rainbow Street, Al Webdeh et Al Balad, c’est une façon possible et amusante de découvrir la ville.
  • Suivez les chemins indiqués. Grâce au Jordan Trail, une randonnée de 675 km (420 miles) au nord d’Umm Qais à Aqaba, vous pouvez traverser le pays de haut en bas. Si vous avez le temps (30-45 jours, selon votre rythme) et vos capacités, c’est le moyen ultime et le plus écologique de se déplacer en Jordanie – ou plutôt de haut en bas – en faisant de la randonnée dans une partie variée du pays. paysage, traversant des dizaines de villages, parcourant les sentiers bédouins et visitant un certain nombre de sites archéologiques et du patrimoine mondial de l’UNESCO, notamment Gadara, Jerash, Petra et Wadi Rum.
  • Évitez l’auto-stop. Si vous prévoyez de parcourir de longues distances et que vous ne suivez pas l’itinéraire du Jordan Trail, envisagez de louer une voiture pour des tronçons plus longs et de planifier une randonnée ou une marche jusqu’à votre destination.

Leave a Comment