La FTC et le DOJ cherchent à autoriser les FAI à faciliter les appels robotiques illégaux – IT et Internet

Il vous suffit de vous inscrire ou de vous connecter à Mondaq.com pour imprimer cet article.

Le 26 avril, le DOJ a déposé une plainte fédérale au nom de la FTC contre le service de protocole Internet (VoIP), sa filiale et son propriétaire, pour avoir prétendument facilité la transmission d’appels robotiques de télémarketing illégaux.

Selon la plainte, les entreprises et le propriétaire ont contribué à la transmission de millions d’appels robotisés, y compris des appels dont ils savaient ou auraient dû savoir qu’ils étaient frauduleux. Plus précisément, la société proposait des services VoIP, même si elle savait que ses clients transmettaient des messages préenregistrés et affichaient de faux identifiants d’appelant pour divers stratagèmes frauduleux, notamment la fraude liée à la pandémie de COVID-19, l’assistance technique et les déclassements de carte de crédit. Des allégations supplémentaires incluent la société sachant que ses clients appelaient des numéros sur le registre FTC Do Not Call (DNC). De nombreux appels robotiques provenaient de l’étranger et la société n’aurait pas réussi à empêcher les appels d’atteindre les consommateurs américains.

Conformément à l’ordonnance proposée par la FTC pour résoudre la plainte, l’entreprise doit mettre en œuvre un certain nombre de procédures et de garanties pour prévenir de futures violations de la règle de vente par télémarketing (TSR) de la FTC tout en opérant en tant que fournisseur de services VoIP. Le prestataire de services serait tenu de :

  • Cesser d’encourager les appels robotiques malveillants et les pratiques de télémarketing ;

  • de ne pas participer à de futures violations de la SSR ou d’aider les autres à y participer ;

  • Mettre fin aux relations commerciales avec les clients qui violent le TSR ;

  • Introduire de nouvelles procédures pour bloquer les appels robotiques suspects ; et

  • Vérifiez auprès des clients pour vous assurer qu’ils n’offrent pas de services VoIP à des vendeurs de téléphones suspects et à des robots appelants.

Si l’ordonnance contient un jugement de plus de 3 millions de dollars, elle est suspendue en raison de la situation financière de l’entreprise et de son incapacité à payer l’amende.

Pour l’implémenter : Il s’agit de la dernière affaire dans laquelle la FTC lutte contre le marketing télévisé illégal par le biais de services VoIP pour les appelants. Il s’agit de la troisième affaire de la FTC en deux ans contre des fournisseurs de services VoIP qui facilitent les appels robotiques illégaux – il a poursuivi une autre entreprise en décembre 2020 pour avoir sciemment contribué à des appels robotiques montrant l’identification de l’appelant 911, et a sélectionné des appels incarnant la Social Security Administration . En février 2022, les tribunaux fédéraux de Californie ont ordonné à deux sociétés VoIP de fournir les informations demandées par la FTC dans le cadre d’une enquête sur des pratiques de télémarketing illégales. Les entreprises ne se sont pas initialement conformées aux exigences d’information contenues dans les demandes d’enquête civile (CID) de la FTC et ont été contraintes de s’y conformer lorsque la FTC les a déposées. La FTC poursuit agressivement les appelants robotiques illégaux et a de nouveau montré qu’elle pénalise sévèrement les entreprises VoIP qui facilitent ces appels et ne tolère pas les entreprises VoIP qui obstruent autrement leur enquête.

Le contenu de cet article se veut un guide général. Vous devriez demander des conseils professionnels sur votre situation particulière.

ARTICLES POPULAIRES : Médias, télécommunications, informatique, divertissement des États-Unis

Ne vous laissez pas distraire par des déclarations sur les avantages environnementaux

Alliance mondiale des avocats en publicité (GALA)

La FTC a récemment annoncé avoir conclu un accord avec Kohl de 2,5 millions de dollars et un accord avec Walmart de 3 millions de dollars pour des allégations prétendument trompeuses selon lesquelles des produits textiles …

Nouveau règlement sur l’utilisation du jugement du consommateur

Alliance mondiale des avocats en publicité (GALA)

Les avis des consommateurs sont devenus une partie importante de l’écosystème publicitaire. Ces avis ont un impact énorme sur les clients potentiels lors de la prise de décision d’achat.

Leave a Comment