Le moins cher de Floride

TAMPA, Floride. (WFLA) – Orange, es-tu content d’avoir déménagé en Floride ? Selon plusieurs études portant sur les coûts de location, les prix des maisons et les revenus, l’État abrite désormais les maisons les moins chères des États-Unis.

Rent.com a rapporté que le loyer moyen d’un appartement d’une pièce à Tampa était de 1 682 $, en hausse de 32,4 % par rapport à l’année précédente. À Saint-Pétersbourg, il est de 1 890 dollars, soit 19,6 % de plus qu’en 2021. Orlando ? 2 061 $, en hausse de 38,2 %. À Jacksonville, les coûts de location ont augmenté de 11,2 % pour atteindre 1 401 $ par mois. À Miami, les loyers d’une chambre étaient de 2 744 $ par mois, en hausse de 21,6 %.

Les frais de location des deux chambres étaient encore plus élevés.

Les loyers de Tampa ont augmenté de 41,9 %, contre 41,7 % à Miami en glissement annuel. Les prix de Tampa sont de 2 178 $. Miami coûte 3 425 $ par mois pour un appartement de deux chambres. Jacksonville était au prix de 1 651 $, soit une augmentation de 15,6 %, tandis qu’Orlando était au prix de 2 587 $, soit une augmentation de 30,2 %, et Hialeah, à 2 953 $, soit une augmentation de 35,6 %.

A titre de comparaison, les coûts de location des appartements d’une et deux pièces ont augmenté en moyenne de 19% à l’échelle nationale au cours de l’année écoulée. “Les prix des États sont plus élevés partout par rapport à la même période l’an dernier. Dans plus de 95 % des États, les prix de location des deux types d’appartements ont considérablement augmenté”, a déclaré Rent.com.

La société immobilière Redfin a déclaré qu’un tiers de tous les locataires américains n’ont pas les moyens d’acheter leur maison et ne peuvent pas économiser 30% pour un acompte. Dans le même temps, les loyers dans la Sun Belt ont monté en flèche, et les coûts de la Floride en sont une grande partie.

Realtor.com a déclaré en février que l’abordabilité des loyers avait également augmenté, en particulier en Floride. Quatre des 10 premières villes avec les loyers annuels les plus élevés de février 2021 à février 2022 se trouvaient en Floride. La région métropolitaine statistique de Tampa a été classée n ° 3, avec des coûts de location moyens en hausse de 32,3% de février à février.

Miami occupait la première place avec une croissance de 55,3 % et Orlando la deuxième place avec une croissance de 35,4 %. Jacksonville occupait la huitième place avec un prix de location supérieur de 24,9 % à celui de 2021. Une étude de Realtor.com montre que la Sun Belt a la poche de location la plus basse des États-Unis.

« En février 2022, 14 des 50 plus grands métros représentaient plus de 30 % des revenus locatifs médians des ménages », a rapporté Realtor.com. “Le marché de la location le moins abordable était Miami, en Floride, suivi des métros West et Sun Belt, tels que Los Angeles, Californie, Riverside, Californie, Tampa, Floride et San Diego, Californie. De plus, l’abordabilité s’est détériorée dans les 14 marchés, car la part actuelle des revenus locatifs est supérieure à celle de l’année dernière et également supérieure à la moyenne de 2021.

Ces prix ne sont que des prix de location. Les prix des logements ont continué d’augmenter, ce qui signifie que les mensualités des prêts immobiliers ont également augmenté. Les taux hypothécaires plus élevés de la Réserve fédérale américaine ne sont aggravés que par la hausse des coûts, ce qui rend le marché du logement déjà coûteux et de courte durée plus profondément abordable.

L’indice Beracha et Johnson du marché du logement de la Florida Atlantic University a montré que les prix des maisons dans des régions telles que Fort Myers, Lakeland et Tampa étaient environ 50% plus élevés que la valeur réelle des maisons en mars.

Sur les neuf marchés de Floride répertoriés dans l’indice, un seul représentait moins de 39 % de la valeur ajoutée. La zone était le marché de Miami-Fort Lauderdale, où les primes étaient de 27,2% mais les prix dépassaient 400 000 $, tandis que les valeurs n’étaient que de 330 000 $.

Selon la FAU, la hausse des prix oblige les acheteurs à payer des primes plus élevées ou un montant que le marché est “surévalué”. En Floride, « à la fois la rareté de l’offre et l’augmentation de la population sont beaucoup moins à risque de chute des prix, mais avec des logements abordables à long terme ».

Une autre société immobilière, Zillow, a déclaré qu’un long “mois à faible inventaire” s’est traduit par de “fortes hausses de prix” ou une hausse des prix des maisons. Zillow a rapporté que la croissance des prix des maisons à Tampa était de 33,1 % de mars à mars, tandis que Tampa avait la croissance mensuelle la plus rapide, une augmentation de prix de 3 % de février à mars 2022.

Même si “la hausse rapide des taux hypothécaires” s’ajoute aux “défis d’abordabilité posés par l’appréciation record des maisons”, a déclaré Zillow, “les acheteurs sont toujours prêts à se heurter à tout inventaire qui arrive sur le marché”.

En général, Zillow a déclaré: “Les zones de métro de Floride ont balayé le podium de la croissance annuelle des loyers la plus rapide en mars: Miami (32,6%), Tampa (28,1%) et Orlando (24,7%) avaient les loyers à la croissance la plus rapide aux États-Unis. métro.

Dans le même temps, les matériaux nécessaires à la construction de nouvelles maisons et l’espace pour les installer sont rares et plus élevés. Le manque de stocks reste un défi majeur pour résoudre les problèmes d’accessibilité financière aux États-Unis alors que l’inflation et les retards de la chaîne d’approvisionnement se poursuivent.

“La baisse de l’offre de maisons à vendre a été la principale raison de la récente explosion de la valeur des maisons aux États-Unis, qui a augmenté de 32% au cours des deux dernières années”, a déclaré Zillow. La société ne s’attend pas à ce que les problèmes d’inventaire se résorbent complètement avant 2024.

Leave a Comment